Spécial bac français : les trucs à retenir sur Zadig - Livres | Ados.fr
Zadig, ou La destinée

Spécial bac français : les trucs à retenir sur Zadig

Le courant littéraire de Zadig :
La philosophie des Lumières. Voltaire est l'inventeur du conte philosophique, un texte de fiction court et incisif qui allie la notion de plaisir à celle de l'enseignement. Ainsi, Zadig ou La destinée raconte les mésaventures d'un jeune homme beau et riche, Zadig, qui fait l'expérience du monde dans un Orient de fantaisie qui est un miroir de la société française. Zadig est une satire : le conte dénonce l'intolérance des hommes,  l'hypocrisie religieuse et le despotisme des puissants. L'humour et l'ironie y tiennent une place importante.

Le personnage principal :

Zadig : personnage éponyme du conte, c'est un philosophe dont le nom signifie « le véridique » en arabe et « le juste » en hébreu. Il est présenté dès le premier chapitre comme un homme très vertueux, sans aucun défaut pour la société de Voltaire. Sa « destinée » est changeante : Zadig travaille d'abord pour le roi de Babylone, avant de fuir le royaume. Il est accompagné de son meilleur ami, Cador, un beau jeune homme, dont le nom signifie « le tout puissant ».
 
Comparez Zadig à :

Micromégas, autre « histoire philosophique » de Voltaire, pour la question de la relativité des valeurs et la nécessité de tolérance et d'ouverture qu'elle véhicule.

L' esprit des lois , de Montesquieu, et plus particulièrement à son texte intitulé « De l'esclavage des nègres », pour le sentiment d'injustice profonde et l'ironie de l'auteur. On songe aussi aux Lettres Persanes, pour la visée philosophique, la question du bonheur, la parodie et l'orientalisme du décor.

Aux articles 10 et 11 de la « Déclaration des droits de l'homme et du citoyen » (du 26 août 1789), pour le thème de la censure politique et celui de la liberté religieuse.

L'argument qui tue : « De manière détournée, Voltaire s'attaque aux problèmes de société de son époque »

Plutôt que de dénoncer les injustices de manière directe (et aussi pour essayer d'éviter la censure), Voltaire utilise le rire et l'émotion qui sont des instruments critiques beaucoup plus efficaces que n'importe quel exposé didactique. Le détour permet au lecteur de s'identifier au héros positif (Zadig) et de prendre conscience, avec lui, des abus de la société contemporaine véhiculés par les personnages négatifs.

Le film à voir en complément :

Zadig ou la destinée (1981), un film de Jean-Paul Carrère avec Bernard Alane dans le rôle de Zadig.
 
Les citations :

« On bénissait Zadig, et Zadig bénissait le ciel. »

« Zadig ne savait encore s'il avait à faire au plus fou ou au plus sage de tous les hommes ; mais l'ermite parlait avec tant d'ascendant que Zadig, lié d'ailleurs par son serment, ne put s'empêcher de le suivre »

« Il croyait que les lois étaient faites pour secourir les citoyens autant que pour les intimider »

Les grands thèmes :

La justice (et l'injustice) : c'est un thème essentiel défendu par les Lumières. Dans Zadig, Voltaire montre son idéal de justice. Lorsque Zadig devient ministre du roi, ses jugements ne sont non pas arbitraires, ils résultent d'un jugement, de la raison. C'est tout l'idéal de justice véhiculé par les Lumières.

La satire des mœurs et des institutions : Voltaire s'attaque au fanatisme religieux et à l'intolérance. Il dresse un véritable réquisitoire contre l'Eglise qui détourne les valeurs de la religion au profit des intérêts personnels. Sa dénonciation est claire dans le chapitre XIII, « Les rendez-vous », dans lequel les prêtres décident de condamner Zadig à mort pour avoir fait abolir une tradition cruelle. Voltaire parsème aussi le conte de notes satiriques contre la cour, les financiers, les hommes d'église, bref tous ceux qui détiennent le pouvoir. Pour lui, une réforme du système politique est nécessaire.

Le voyage initiatique :
chaque chapitre apparaît comme une épreuve que le héros doit subir pour devenir un adulte et un homme vraiment libre. On retrouve l'un des motifs les plus courants du roman de formation, le motif du voyage. Car c'est en quittant son pays natal que le héros du roman de formation accède peu à peu à la sagesse, grâce au contact avec l'altérité.

L'erreur à éviter : "Zadig est un conte au ton léger et amusant "
 
Les aventures de Zadig sont racontées sur un ton faussement désinvolte qui contraste avec le sérieux et la gravité des thèmes abordés. La question de la croyance religieuse par exemple est évoquée dans la discussion du chapitre « Le souper », ou chacun essaie d'imposer ses croyances, toutes plus saugrenues les unes que les autres à son voisin. Seul le narrateur n'essaie pas d'imposer sa parole et garde le silence. C'est derrière ce silence que l'ironie de Voltaire et son idéal de tolérance se cachent. Le silence de Zadig en dit long sur les intentions de l'auteur qui est un pourfendeur du fanatisme et des parti pris.
 
 
Pour mieux réviser, retrouvez aussi : Argumentation, ce qu'il faut connaître pour le bac
 
Et notre dossier spécial bac français
dernière mise à jour : 10 avril 2009
Forums Public Ados
  • 17111
    Vous lisez quoi en ce moment??
  • 185
    Combien de livres lisez-vous en moyenne par...
  • 60
    Survie de ce forum
  • 55
    Top 3 (personnel) de vos mangas préférés ?
  • 41
    J'ai besoin d'une idée pour le début de mon...