Se connecter

Mot de passe oublié ?

Tartuffe (Couverture du livre)

Tartuffe

Auteur : Molière
Genre: Théâtre
Editeurs : Gallimard, Folio Gallimard Sortie : 1664

24

Spécial bac français : les trucs à retenir sur Le Tartuffe

Le courant littéraire de Tartuffe :

Le classicisme, courant majeur à partir des années 1660, alors que Louis XIV règne à la cour. Le Tartuffe (1669) est une comédie de moeurs qui s'adresse à la raison et à l'équilibre de chacun. Elle s'attaque à l'hypocrisie et a la fausse dévotion tout en faisant rire. La pièce fusionne le genre de la farce française, avec le thème du mariage forcé et de l'adultère, et la farce italienne en opposant un vieillard libidineux (Tartuffe) à des jeunes gens pleins de fraîcheur (Mariane et Valère). La pièce respecte les règles classiques du théâtre héritées des Grecs et des Romains (règle des trois unités et bienséance).

Les personages principaux :

- Tartuffe : personnage éponyme, il n'apparaît qu'au troisième acte mais nous est familier par les descriptions que les autres personnages font de lui dans les actes précédents. C'est soi-disant "un saint homme". En fait, Tartuffe est un faux dévot, un calculateur qui se sert de la religion pour arriver a ses fins. C'est surtout un grand hypocrite. Aujourd'hui encore, un Tartuffe désigne un imposteur.

- Dorine : la servante et la "gardienne du foyer". Elle démasque tout de suite l'imposture de Tartuffe. Femme de caractère, elle n'hésite pas à tenir tête à Tartuffe et à Orgon. C'est grâce à elle que la pièce s'achève sur un dénouement heureux.

- Orgon : son aveuglement est la source de tous les problèmes. Borné, il espère que Tartuffe va l'aider à obtenir son salut.

- Elmire : femme d'Orgon. C'est un personnage de tête, rusé et courageux. Courtisée par Tartuffe, elle est au centre de l'action.

Comparez-le à :

- Montufar, l'ermite de la nouvelle de Scarron, Les Hypocrites. Pour sa fausse dévotion et son attirance immodérée pour les biens matériels.

- au personnage de Macette, l'entremetteuse avide de plaisir et de d'argent devenue dévote, dans la Satire XVIII de Régnier. Comme elle, Tartuffe cache ses intentions sous le voile de la religion.

- aux personnages de Pascal, spécialistes de la casuistique, une science qui étudie les cas de conscience. Le personnage de Molière détourne ces procédés afin de minimiser ses fautes et de justifier ses actes les plus vils.

L'argument qui tue : "Tartuffe est une pièce osée car elle attaque la religion dans une société profondémment chrétienne."

La pièce de Molière est à l'origine d'un énorme scandale. Elle dénonce un travers social et moral de grande envergure, l'hypocrisie et la fausse dévotion de certains membres de l'Eglise. Les dévots ont même réussi à la faire interdire, en dépit d'un placet de Molière dans lequel il expliquait au roi les raisons qui l'avaient poussé à écrire la pièce. Une deuxième interdiction, malgré un second placet, a poussé l'auteur à revoir encore sa copie. Enfin, le roi Louis XIV l'autorise en 1669. La pièce est un succès.

Les films à voir en complément :

- Le Tartuffe de Murnau (1926). Un chef d'oeuvre du cinéma muet, en noir et blanc.

- Plus récent, Le Tartuffe (1984) réalisé par Gérard Depardieu, d'après une mis en scène de Jacques Lassalle. Avec Gérard Depardieu dans le rôle de Tartuffe et François Périer dans le rôle d'Orgon.

Les citations importantes :

"La vertu dans le monde est toujours poursuivie. Les envieux mourront, mais non jamais l'envie"

"Non ; on est aisément dupé par ce qu'on aime. Et l'amour-propre engage à se tromper soi-même"

"Le scandale du monde est ce qui fait l'offense. Et ce n'est pas pécher que pécher en silence" 

L'erreur à éviter quand on parle de Tartuffe

Dire de Tartuffe qu'il n'est qu'un bon vivant qui se soucie peu de bondieuseries et se fait passer pour une grenouille de bénitier. Le personnage de Tartuffe n'est pas seulement un amateur de bonne chair(e), c'est aussi un homme de pouvoir, qui met en danger la bonne foi des vrais hommes d'église. Derrière le rire, Molière fait passer un message profond : l'habit ne fait pas le moine, méfions-nous des apparences. 

 

Pour mieux réviser, retrouvez aussi : Théâtre, ce qu'il faut connaître pour le bac 

Et notre dossier spécial bac français

dernière mise à jour : 09 avril 2009
OK
Restez connectés avec Ados
Facebook Twitter RSS
Newsletter
Mentions légales - Contactez-nous