Spécial bac français : les trucs à retenir sur Dom Juan - Livres | Ados.fr
Dom Juan ou Le festin de pierre

Spécial bac français : les trucs à retenir sur Dom Juan

Le courant littéraire  :

Le classicisme, qui est le courant majeur à partir des années 1660, alors que Louis XIV règne à la cour. Mais Dom Juan respecte peu les règles du théâtre classique telle que l'unité de lieu (5 décors) ou l'unité de temps (36 heures au lieu de 24). On ne peut pas dire non plus qu'il y ait vraiment unité d'action car la pièce compte beaucoup d'intrigues et d'opposants. On retrouve beaucoup d'éléments du théâtre baroque, qui se caractérise par le mouvement, les effets de surprise et l'exacerbation de l'élan amoureux.

Le personnage principal :
Dom Juan, un jeune noble qui vit en Sicile avec son fidèle valet Sganarelle. Infidèle, c'est un séducteur qui accumule les conquêtes amoureuses. Il séduit tout ce qui croise sa route, les jeunes filles nobles comme les servantes. Libertin, blasphémateur, Dom Juan est un être totalement inconstant. Les femmes qu'il séduit sont ensuite bafouées sans vergogne. Aujourd'hui, Dom Juan est devenu un mythe littéraire : il incarne l'éternel séducteur.

Comparez Dom Juan à :

- à Casanova, l'aventurier et écrivain italien du dix-huitième siècle, pour son comportement de séducteur et son aisance à manier l'épée.

- à Valmont des Liaisons dangereuses, le séducteur du roman épistolaire de Choderlos de Laclos

- voire à Bel-Ami de Maupassant, pour ses conquêtes insatiables de femmes

L'argument qui tue : « Dom Juan est un impie qui défi Dieu »

La pièce de Molière est à l'origine d'un énorme scandale. Écrite juste après Tartuffe, où Molière fustigeait l'hypocrisie de certains dévots, elle semble aux yeux des religieux de l'époque une apologie du libertinage. Molière qualifie d'ailleurs son héros de « grand seigneur méchant homme ». Personnage complexe et révolté, il affiche une luxure débridée. A la fin de la pièce, dans un ultime défi, Dom Juan refuse de se repentir et subit le châtiment divin. Ce personnage est donc teinté d'athéisme, ce qui vaudra à la pièce de Molière d'être officieusement interdite. Créée le 15 février 1665, elle est arrêtée un mois plus tard.

Le film à voir en complément :

- Dom Juan ou le Festin de pierre (1965), un téléfilm français de Marcel Bluwal, avec Michel Piccoli dans le rôle de Dom juan et Claude Brasseur dans le rôle de Sganarelledont voici un extrait :

 

 

 

- Dom Juan (1998), un film de Jacques Weber, avec Emmanuelle Béart et Michel Boujenah dans le rôle de Dom Juan

Les citations importantes :

"L'hypocrisie est un vice à la mode et tous les vices à la mode passent pour vertus."

"Tout le plaisir de l'amour est dans le changement."

"On n'a pas besoin de lumière, quand on est conduit par le Ciel."

Les grands thèmes de Dom Juan :

L'impiété : elle va de pair avec un certain matérialisme de Dom Juan et l'athéisme du personnage. Dom Juan ne croit pas au Ciel. Il méprise les sacrements de l'église comme par exemple le mariage qui n'est pour lui qu'un moyen de séduction.

La transgression : Dom Juan transgresse les mœurs. Il ne respecte pas du tout les femmes, le mariage, ni les règles sociales en général. Il vit à l'écart de la société des hommes, est constamment en fuite (face aux frères d'Elvire par exemple), et représente un danger pour la société dans la mesure où il séduit toutes les femmes, même celles promises à d'autres que lui. Il transgresse aussi les règles imposées par son rang. Son père, Dom Louis, l'accuse même d'être la honte de sa famille. Enfin, Dom Juan transgresse la religion et la croyance en Dieu. C'est un être déviant sur toute la ligne.

La séduction : Dom Juan est avant tout un séducteur : on dit bien d'ailleurs aujourd'hui d'un homme charmeur qu'il est un vrai dom juan ! Sganarelle évoque dans le portrait initial qu'il dresse de son maître, le tableau de ses conquêtes. Le héros séduit toutes les femmes quelque soit leur origine sociale : de Done Elvire à la paysanne Charlotte. Pour Dom Juan, séduire est un vrai plaisir. Et il explique à Sganarelle qu'il a « un cœur à aimer toute la terre » et que rien ne peut « arrêter l'impétuosité »

L'hypocrisie et la méchanceté : Dom Juan est un menteur. Par exemple, il séduit Mathurine et Charlotte en leur promettant de les épouser. Promesse qu'il ne tiendra évidemment pas... Il se caractérise aussi par sa méchanceté. Par exemple, il méprise la douleur de Done Elvire qu'il abandonne, humiliée, ou celle de Pierrot qui tente de préserver Charlotte. Il se montre aussi très cruel envers le Pauvre en exigeant de lui qu'il blasphème en échange d'un louis d'or. Enfin, il va jusqu'à souhaiter la mort de son vieux père.

L'erreur à éviter quand on parle de Dom Juan : « Molière fait l'apologie du libertinage »

«Libertin», à l'époque, qualifie les athées, les matérialistes et les esprits irréligieux, adeptes de la philosophie d'Epicure, et connote souvent la dépravation morale et le «grand aveuglement» de la recherche égoïste du plaisir. En ce sens, Dom Juan est un adepte du libertinage. Mais ce personnage ne fait pas de l'auteur de la pièce un libertin militant. La morale deDom Juan ne fait pas l'apologie de la dépravation ni de l'athéisme. Molière est un moraliste et un satiriste. Il dénonce les vices de son personnage. D'ailleurs, quand il représenta la pièce, Molière joua Sganarelle et non pas Dom Juan.

Pour mieux réviser, retrouvez aussi : Théâtre, ce qu'il faut connaître pour le bac  

Et notre dossier spécial bac français

dernière mise à jour : 30 janvier 2012
Forums Public Ados